Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  sentann le Mer 3 Avr - 13:34

Boris Carène, s'il tente de réitérer son exploit de 2011, aura fort affaire avec le VC Grand Case, mais aussi avec l'UVN de Sanchez Anzola et
son meilleur partenaire, Kerane Barolin. Deux autres équipes locales auront leur mot à dire, le CCSBT et le Team Orange.
Sans compter le lot des équipes invitées, qu'on ne connait pas encore.
A noter, deux guadeloupéens, Kevin REZA et Ronny MARTIAS dans les 10 premiers après la 2ème étape du circuit de la Sarthe.

Classement général :
1 PELUCCHI Matteo IAM CYCLING ITA les 271 km en 7h02'38'' (moy. 38,458 km/h)
2 BOEM Nicola BARDIANI VALVOLE-CSF INOX ITA à 0:03
3 REZA Kévin TEAM EUROPCAR FRA à 0:03
4 MODOLO Sacha BARDIANI VALVOLE-CSF INOX ITA à 0:04
5 COQUARD Bryan TEAM EUROPCAR FRA à 0:06
6 MARTIAS Ronny SOJASUN FRA à 0:06
7 BOUHANNI Nacer FDJ FRA à 0:10
8 VON HOFF Steele GARMIN SHARP AUS à 0:10
9 TSATEVICH Alexey KATUSHA RUS à 0:10
10 NIZZOLO Giacomo RADIOSHACK-LEOPARD ITA à 0:10

sentann

Messages : 147
Date d'inscription : 31/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  nini le Mer 3 Avr - 16:15

On n'y est pas encore, mais je pense qu'il faudra une sélection espoir au tour de la Guadeloupe 2013.
En se basant sur l'équipe qui sera envoyé au tour de la Martinique.
Ce serait l'occasion de donner à Gregory Blondin et les autres l'occasion d'avoir une équipe à disposition pour affronter
celles qui vont arrivés dans lesquelles ont trouve des équipes continentales.

nini

Messages : 210
Date d'inscription : 29/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  madiana le Jeu 4 Avr - 10:20

Quelqu'un a-t-il des nouvelles de Willy Roseau?
Chose bizarre, il n'était pas dans l'équipe de l'UC CHOLET 49 qui a participé au trophée de la Caraïbe.
Contrairement aux guadeloupéens, Jayson Rousseau de l'équipe de l'Armée de terre et de Rudy Salibur de l'équipe TEAM PELTRAX.
Est-ce qu'il est en désaccord avec son équipe? Willy Roseau a souvent changé de club depuis son arrivé en France: Vendée U, Véranda Rideau, UC Cholet 49.
Je n'ai pas trouvé trace de sa participation à aucune course du week-end dernier.

madiana

Messages : 44
Date d'inscription : 24/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

calendrier

Message  KARL971 le Jeu 4 Avr - 15:47

Rien sur le site du comité
on est en avril et il n y a aucune mise a jour du calendrier
vivement les élections vivement l apres CH......
en attenant il y a la plage....

KARL971

Messages : 145
Date d'inscription : 03/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  poupoune le Jeu 4 Avr - 16:17

BJR, Roseau etait le1/4/13 au grand prix de louisfert, il a abandonné;
quelques courses st prevues au mois d'avril au calendrier annuel, du comité, mais attendons

poupoune

Messages : 214
Date d'inscription : 04/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  poupoune le Jeu 4 Avr - 20:07

Cedric eustache, remet le bleu de chauffe( sans rire) dans l'hexagone ce samedi 6/4/13 au "tour du Charolais", je lui souhaite bcp plus de succes, car jusque la : que des abandons, sur une dizaine de courses +/-
Adam pierzga etait au tour du Maroc avec une equipe de pologne, abandon a la 5e etape apres quelques bonnes places; Est il tjrs en double appartenance avec le gwadabikers? a la meme periode en 2012, il avait effectué sensiblement la meme preparation.
Au niveau espoir, team vulco vx en velin (DN1), Lamare matore et Naranin, mi figue, mi raisin, c'est pas encore ca, cela dit, ils sont rentrés dans l'hexagone au debut mars, adaptation? prochaine course Le 7/4/13, 105km, ils ont deja participé a 5courses( 2abd)

poupoune

Messages : 214
Date d'inscription : 04/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  doubout le Jeu 4 Avr - 22:01

Cyclistes de Guadeloupe et de Martinique sur le Pont

Il faudra ce weekend avoir l'oeil braqué vers la métropole pou voir des cyclistes guadeloupéens en activité, car le site du comité dans son calendrier prévisionnel de l'année présente un "trou" pour ce premier weekend d'avril.

Dimanche La 54e édition de Redon-Redon se dispute dans le département d’Ille-et-Vilaine sur une distance de 161,55 kilomètres, parmi les engagées on retrouve :

- côté guadeloupéen :
jayson rousseau avec son équipe de l'armée de terre fraîchement revenue de son séjour en guadeloupe à l'occasion du GP CANBT il sera accompagné entres autres d'harbonnier et de lefrançois qui ont couru également le GP du CANBT

joseph verrier avec son équipe sojasun espoir



- côté martiniquais
willy roseau avec son équipe de l'UC Cholet, il sera accompaggné de certains coureurs qui étaient présents au Trophée de la caraïbe dont freddie guilloux, bertrand chavanel


- côté réunionnais lorenzo manzin figure au nombre des engagés au seind e son équipe Team U Atlantique



Dimanche toujours se court La 101e édition de Dijon-Auxonne-Dijon sur une distance de 154.9 kilomètres

- côté martiniquais parmi les engagés figure cédric eustache au sein du TEAM MARTIGUES SC-VIVELO

- côté réunionais un certain sébastien hoareau (je crois qu'il est réunionais) au sein du VC CALADOIS figure également au nombre des engagés.



Samedi, Tour du Charolais, La 34e édition du Tour du Charolais (Elite Nationale) se dispute ce samedi à Charolles sur une distance de 156 kilomètres

- côté guadeloupéen le club de mathoré sony lamarre et de malick naranin, le TEAM VULCO-VC VAULX-EN-VELIN est inscrit à cette course avec 12 coureurs engagés mais sans aucun de nos deux représentants

- côté martiniquais cédric eustache figure au nombre des engagés avec son TEAM MARTIGUES SC-VIVELO

- la réunion sera représenté par sébastien horareau du TEAM VULCO-VC VAULX-EN-VELIN



A noter que les équipes de joseph verrier et jayson rousseau respectivement sojasun espoir, et armée de terre dans le même temps auront également une équipe engagée sur La 39e édition du Circuit des Ardennes qui aura lieu de vendredi à dimanche. C'est une course à étape classée 2.2 avec des équipes continentales.

Cela inspire deux commentaires :

les coureurs guadeloupéens pour la plupart (sauf salibur) ont opté pour des équipes de DN1, c'est un choix ambitieux et il faut saluer leur ambition, mais la tâche n'en est que plus ardue, on voit que les places sont chers dans ces équipes pour être retenus dans les courses du weekend et en particulier les plus cotées. A l'opposé
les coureurs martiniquais eustache et roseau qui n'ont pas opté pour des DN1 sont souvent retenus au sein de leur formation parmi les engagés. Alors certes, ces derniers sont des coureurs plus confirmés que les coureurs guadeloupéens (vainqueur d'un tour de la martinique pour l'un, et lauréat d'une deuxième place pour l'autre) mais je pense qu'en amont le choix d'emblée d'une DN1 rend la concurrence plus ardue à l'intérieur de leur formation pour "faire leur place".
Finalement on se rend compte que les équipes de DN1, DN2 voires d'autre niveaux inférieurs s'affrontent chaque weekend, permettant à ces derniers en compétition à se mesuere aux coureurs de DN1, estce que las tratégie d'eustache et de roseau dès lors n'est pas la plus pertinente, je pose la question sans y répondre. Je n'ai pas de religion là dessus, mais cela mérite je pense réflexion.

Deuxième commentaire, lors du dernier tour de la guadeloupe l'équipe de métropole invitée DN1 la pomme ne nous a pas envoyé sa meilleure équipe, dans un contexte de difficulté financière du comité il est important de n'inviter que des équipes qui jouent le jeu, en l'occurence l'armée de terre sur le dernier GP CANBT a laissé une bien meilleure image que celle de la pomme. D'ailleurs depuis l'époque bernaudeau et la vendée U on a pas eu beaucoup d'équipe de qualité de métropole sur les récents tour de guadeloupe (au VC Rouen 76 il y avait certes Klaas SYS, mais c'était le désert à côté). Donc il serait intéressant s'agissant des équipes de métropole comme des autres que le comité dans le cadre de sa politique d'invitation s'assure que ces équipes jouent jeu d'une compétition classée 2.2,
Oui, il serait intéressant de voir cette équipe de l'armée de terre au prochain tour de la guadeloupe et peut être également l'équipe sojasun espoir, en espérant que jayson rousseau et joseph verrier y gagent leur place.

doubout

Messages : 184
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

suite

Message  KARL971 le Ven 5 Avr - 7:45

Je suis d accord avec doubout à propos des questions qu'il souleve.
On l'a constaté le week end dernier, nous avons des coureurs qui peuvent faire jeu égal avec des Métro aguérris par des courses dures et un calendrier corsé toutes les semaines.Mais, nous avons pu voir aussi ce qui nous separe de ces coureurs.
Si on reprends les constats du passé, on voit que nos meilleurs (et surtout les plus jeunes) coureurs, manquent de caisse pour faire la course jour apres jour.De meme nos equipes manquent de sens de la course, de sens tactique. la domination de l'equipe de l armée l atteste.
Pour progresser encore il faut favoriser un calendrier dense qui offre des courses de qualité au niveau des difficultés (alterner des epreuves longues en km et des epreuves avec de forts denivellés par exemple). Il faut aussi arreter de voir notre cyclisme (Guadeloupe Martinique) uniquement à travers 2 ou 3 noms. L avenir s ecrit avec les 17/23 ans....
Et puis il faut arreter que le cyclisme se joue en coulisse autant (ou plus ) que sur la route. Et parvenir meme dans cette periode de crise , à echanger un maximum avec la France ou d autres pays européens. Recevoir mais aussi envoyer des equipes, des selections, pour disputer une serie de 3 semaines de course par exemple. Ne pas toujours attendre des autres. Tu parlais de l equipe de la Pomme , mais c est pas en recevant une ou deux fois par an une ou deux equipes de DN1/2 ou continentale que le fossé se comblera que les progrés se verront.
Il y a du travail a faire oui.
A tous les niveaux
Et pour tous et toutes les bonnes volonté.


KARL971

Messages : 145
Date d'inscription : 03/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  karapat le Ven 5 Avr - 8:16

Les équipes de DN1, possèdent une équipe A et une équipe B.
Les coureurs guadeloupéens intégrés au sein de ses équipes ont tous 19-20 ans et font partis des équipes B de leur club.
Il est difficile d'intégrer d'entrée de jeux, l'équipe A, à cet âge, il faut faire ces preuves.
Pour le moment ces coureurs ne donnent pas de résultat probant, mais ce n'est qu'un début, l'hiver rude de
cette année n'a pas arrangé les choses pour certains d'entre eux.
Idem pour ceux qui sont en DN2, Cédric Eustache a abandonné à toutes les compétitions auxquels il a participé jusqu'à maintenant.

Bonne analyse de "yelloman" concernant Boris Carène qui n'est pas encore en condition.
J'ai remarqué la même chose au VC Grand Case. Turpin, a fait la course pour Dumont dans 2 courses
à étapes de ce début de saison: Grand Prix Nagico 2 Assurances et Mémorial Paulin Chipotel.
Et c'est Dumont que Turpin retrouve comme soutien au Trophée de la Caraïbe.
Par le passé, il était difficile de trouver ce genre de cohésion dans les sélections et équipes guadeloupéennes, ou c'était toujours les mêmes qui levaient les bras.
A noter également, au tour de la Guadeloupe 2012, sur la 6ème étape qui arrivait à Pointe-à-Pitre,
les coéquipiers de Turpin étaient incapables de lui donner un coup de main pour boucher le trou avec Bruno Langlois qui
menaçait son maillot jaune avec plus de 4mn d'avance (et qu'il endossa à la fin de cette étape).
Dumont de l'ASBM aida Turpin de l'USCGoyave à refaire une partie de son retard en prenant des relais contre le vent à Morne-à-L'eau.
Je pense que si les 2 hommes se retrouvent dans la même équipe aujourd'hui, ce moment là a du beaucoup jouer.

karapat

Messages : 143
Date d'inscription : 22/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  doubout le Ven 5 Avr - 10:19



La question que je pose on peut la résumer ainsi : lorsque que l'on est un jeune coureur de 19/20 ans et que l'on quitte la guadeloupe et à moins d'être super crac surdoué auquel cas on peut facilement intégrer l'équipe 1 d'une DN1, n'est il pas mieux pour sa progression d'être dans une équipe DN2 avec davantage de chance d'être dans l'équipe 1 de cette DN2 que d'intégrer une DN1 et avoir peu de chance de faire partie de l'équipe 1 de cette DN1.

Parce qu' en fin de compte les weekends beaucoup d'épreuves permettent aux DN2 et en particulier leur équipe première de se mesurer auX DN1. Autrement dit roseau et eustache (même si ce dernier abandonne régulièrement cela n'enlève rien au raisonnement) en ayant "fait le choix" d'une DN2 ont plus souvent l'occasion "paradoxalement " que ceux qui ont fait le choix d'intégrer une DN1 (mathoré, naranin) d'être confrontés en compétition le weekend à des coureurs et équipes de DN1. C'est ce paradoxe apparent que je mets en lumière et que j'interroge sans apporter de réponse.


D'ailleurs l'intégration d'une équipe de DN1 n'est pas significative en soi, voir l'exemple flavien après deux ans ans passés dans l'équipe DN1 de EC Saint Etienne, aujourd'hui revenu en martinique, a t'il réellement progressé depuis, pour moi la réponse est non.
Autre exemple bien de chez nous cette fois, mathoré a couru beaucoup de courses l'an dernier avec l'équipe DN1 du Team Vulco (donc on peut moins invoquer dans son cas de temps d'adaptation comme dans le cas de naranin) et avant en junior il avait réalisé une bien meilleure saison qu'edwige bélair lui resté au pays l'an dernier. Et pourtant pour leur première année chez les séniors bélair resté en guadeloupe a eu de biens meilleurs résultats que mathoré.


Au delà de cette question apparaît en filigrane de certaines interventions un sujet pas assez développé à mon sens et qui est une des explications de la non compétitivité de notre cyclisme à un certain niveau. Cette analyse a été bien développée par Karl971.
Ce sujet concerne les carences de notre cyclisme de nos équipes de clubs et de sélection à maîtriser collectivement des courses, à mener des courses d'équipes, et en particulier quand nous avons le maillot jaune.
La dextérité avec laquelle turpin a manoeuvré l'an dernier lors du tour de la guadeloupe et même récemment en martinique (on parle du VCG comme un épouvantail, en réalité ils n'ont que deux coureurs qui sortent du lot, turpin et dumont) au sein d'une équipe très faible que le seul renfort de circonstance de dumont ne saurait remettre en question est un modèle a montré dans les écoles de cyclisme, rien que pour cela je dis que c'est une chance d'avoir ce genre de coureur dans notre peloton. Car rien qu'en l'observant nos coureurs doivent pouvoir beaucoup apprendre, d'ailleurs avez vous déjà vu turpin faire le coup de pédale de trop, lorsqu'il attaque c'est toujours à propos et cela fait mouche, il gère parfaitement ses efforts.

A aucun moment turpin même isolé au sein d'une équipe faible nous a joué le refrain de la tactique très archaïque qui a court chez nous "je vais laisser filer le maillot jaune pour soi disant le récupérer après.", non il a assumé avec beaucoup d'intelligence tactique et de science la course. Refrain entendu au plus haut niveau technique chez nos responsables y compris en sélection lors de tour en martinique et en guyane.
Il est vrai que carêne en 2011 entouré de coureurs qui eux ont une culture cycliste différente de nos coureurs puis qu'habitués à représenter leurs sélections nationales et à faire nombre des compétitions de haut niveau (chacon, ubeto, pierzga) avaient assumé le maillot jaune dès la deuxième étape jusqu'à la fin. Mais personne ne peut nier que nos sélections surtout si l'on reste à un passé récent quelques soient les résultats n'ont jamais manifesté une telle ambition dans la maîtrise de la course.
Cette question renvoie non seulement à la culture cycliste du coureur à son bagage mais à celui également des cadres techniques de notre cyclisme qui ont le nez dans le guidon du petit microcosme cycliste local, mais quand est ce qu'ils ont temps de voyager (et les moyens il ne faut pas se le cacher car nous sommes quoique l'on dise à un niveau amateur chez nous) de s'immerger au sein de structure à un plus haut niveau pour accroître leur connaissance.

Enfin je persiste à dire que des blondin et larochelle qui sont de très loin meilleurs que leur coéquipiers de clubs avec qui ils s'entraînent ne peuvent trouver à progresser que parce qu'ils ont l'occasion d'être confrontés les weekends à des carêne, anzola, turpin, dumont, même si cela n'est pas suffisant.

doubout

Messages : 184
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Début de saison

Message  doubout le Ven 5 Avr - 10:33


Dans le temps des équipes locales comme l'USL de pierre andré et le VCS de l'ère chipotel avec des politiques diamétralement opposées avaient cette ambition de maîtrise collective de course d'équipe.

C'est pour cette raison que l'absence jusqu'ici d'une sélection junior de la guadeloupe au tour junior de la martinique est préjudiciable outre le principe même, car cela prive les jeunes guadeloupéens d'une expérience de course en équipe sur une compétition à étape expérience intéressante à acquérir dès cete âge junior, là ou leurs homologues martiniquais et guyanais du même âge peuvent eux en bénéficier.
Conclusion ces juniors arrivent en sénior sans la moindre expérience de course d'équipe en sélection sur une course à étape.

doubout

Messages : 184
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  sentann le Ven 5 Avr - 11:18

Je pense qu'on est vraiment mal barré avec la guerre qu'il y a pour la prise de contrôle du comité.
La seule liste validée est attaquée en référé (présenté aujourd'hui au tribunal) par les présidents de l'USL et du Team Orange.
Il faut dire que Philibert Moueza a deux médecins sur sa liste et les deux présentent des anomalies, dont l'un n'est pas inscrit à l'ordre des médecins.
La saison qui a commencée en pointillés, risque encore d'être désorganisée.
Les présidents de l'USL et du Team Orange sont de mêche avec Henry Yacou, dont la liste a été invalidée.
Les 3 administrateurs nommés ainsi que le représentant de la FFC servent à quoi?
Il faudrait modifier le calendrier rapidement.

Sinon, Ludovic Turpin a été victime d'un accident de la route hier. Accident heureusement sans gravité.


sentann

Messages : 147
Date d'inscription : 31/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  karapat le Ven 5 Avr - 12:26

Je crois que c'est nini qui avait déjà posé la question [Sujet: Transfert Saison 2012-2013, page 2, Date: 6 Déc – 11:59].
Peut-on passer PRO sans passer par la DN1? La réponse est bien évidemment oui, voir réponse donnée par un certain "florfilla19".
Mais, je me base sur du concret, les seuls coureurs antillais qui sont arrivés à passer PRO, ont d'abord intégrer une équipe B de DN1.
Ensuite, l'équipe A et pour finir contrat PRO, et ceci dans la même équipe: la Vendée U.
Ces coureurs, Reza, Gène Yohann, et Rony Martias ont tous courus le tour de la Martinique pour l'un sans succès et le tour de la Guadeloupe
sans succès pour les 2 autres, derrière Daniel Bernal et Peña Peña qui n'ont jamais essayé de passer PRO.
Comme quoi, tout est relatif, et c'est surtout une histoire de volonté et d'ambitions.
Sony Lamarre, c'est celui qui donne le plus de gage à ce niveau, car il supporte le froid mieux que beaucoup et à déjà
gagné des compétitions au sein du Team Vulco l'an dernier, quand il était en stage.

Je pense que les 2 démarches sont bonnes, mais l'expérience des anciens sont là, c'est peut-être la dessus que s'est basé
Naranin et Sony Lamare qui est d'ailleurs inscrit sur ce forum. Peut-être qu'il pourra apporter sa lumière sur le sujet.
Encore une fois, beaucoup ont constaté que certains coureurs antillais qui ont évolué dans un bon niveau amateur en France, n'ont
pas forcément donné de bon résultat à leur retour, plusieurs cas ont déjà été cités ici.
Les sportifs antillais, quand il quitte leur environnement immédiat doivent batailler.
Pour prendre un exemple d'actualité, traversée l'atlantique ce n'est pas une course de yoles, il faut s'y préparer à tout les niveaux.

Pour finir, je dirai qu'il n'y a pas besoin de courir en sélection pour apprendre à courir en équipe.
L'équipe junior de l'excelsior a bien manœuvré dans le tour de la Martinique 2012, avec leur leader Cédric Locatin, jusqu'au moment où ils ont tous eu des
maux de ventres, ce qui reste encore un mystère car la même mésaventure était arrivée à l'équipe sénior.
L'analyse de yelloman est intéressante dans le sens où il démontre à travers Boris Carène qu'il faut savoir courir en équipe lors d'une course d'un jour ou à étape, mais aussi toute l'année. J'ai rebondis la dessus, car Turpin fait la même chose avec ses coéquipiers. Idem, au niveau professionnel avec Thomas Voeckler, qui s'assure ainsi que toute l'équipe d'Europe Car soit à son service pour le tour de France.

karapat

Messages : 143
Date d'inscription : 22/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  doubout le Ven 5 Avr - 15:13


Boris carêne courant avec le Gwada bikers et Boris carêne en sélection de la guadeloupe qui peut nier l'évidence qu'en termes de course d'équipe ce n'est pas la même chose au delà de la différence de niveau des coéquipiers, donc oui il y a une différence dans l'apprentissage par les coureurs de la course d'équipe à la fois dans leur club mais cela n'est pas suffisant mais en sélection aussi, les repères et les partenaires n'étant pas les mêmes.
Si l'on prend l'exemple du tour 2011 de la guadeloupe carêne s'étant imposé dès la deuxième étape,a partition jouée par la suite par ses coéquipiers était parfaite, a t'on déjà vu récemment une telle symphonie au sein de notre sélection y compris avec carêne comme leader Non. Donc à l'évidence même il est plus facile de travailler la cohésion et les automatismes au sein d'un club qu'en sélection où les rassemblements sont peu fréquents. Raison de plus pour initier nos jeunes le plutôt à courir en en équipe en sélection.

D'ailleurs autre paradoxe le cyclisme sport roi, chez nous et populaire est bien l'un des rare sports où nos jeunes n'ont pas l'habitude d'être réunis sous forme de sélection afin de nous représenter à l'extérieur, le football le fait, le rugby, le handball, le basket ball, le judo, le karaté, l'athlétisme, et le cyclisme devrait s'en exonérer ??????

Il faudrait être aveugle pour croire que Voeckler lorsqu'il court pour l'équipe de bernaudeau bénéficie d'une course d'équipe du même acabit lorsqu'il court en sélection. Etre à m^me de se situer en club ne signifie pas nécessairement que l'on sache se situer en sélection. L'excelsior, club formateur par excellence ne peut prétendre à elle seule représenter la guadeloupe et ce n'est pas une affaire de résultat et elle aurait même pu gagner le tour junior de la martinique le débat ne se situe pas à ce niveau. Le sujet est un sujet de principe et ce à plusieurs niveaux, comment voulez vous motiver des jeunes s'ils n'ont pas même pas la perspective de courir pour la sélection une course par étape à l'extérieur là ou des coureurs moins talentueux de leur même génération auront cette possibilité tout simplement parce que leur club est invitée, où est la méritocratie dans ce système ?. Comment voulez vous faire émerger une élite, si chez les jeunes il n'y a pas cette forme de récompense et de motivation ? Car oui courir en sélection doit être une récompense et une motivation. Le sport cycliste échappe à ce modèle chez les jeunes que l'on retrouve dans la plupart des sports pratiqués chez nous.

Si notre ambition est uniquement de gagner le championnat des petits pays de la caraibe, oui on peut se contenter du constat que je dresse, sinon il n'y a pas de miracle.

S'agissant du passage d'amateur à professionnel il n'y a pas de loi mystique ou scientifique qui établirait un cheminement tout tracé, où l'on passerait de l'équipe B de DN1 à l'équipe A de DN1 puis professionnel, tous les parcours sont propres à chaque coureur et aux circonstances. Simplement ce qu'il faut entendre c'est que le simple fait d'être membre d'une équipe de DN1 n'est pas une garantie en soi de pouvoir bénéficier des meilleures conditions de progrès. Car il existe le risque d'être cantonné faute de résultats au début compte tenu ne serait ce de la nécessaire acclimatation (cela entraînant un cercle vicieux) à participer avec l'équipe B qu'à des courses de seconde zone avec des adversaires de niveau moyen, là ou au contraire des coureurs inscrits dans des équipes de DN2 obtiendraient plus facilement leur sélection au sein e celle-ci pour se confronter sur des épreuves plus importantes à des coureurs de DN1 (c'est l'exemple comparé d'eustache avec mathoré et naranin). Et on ne va surtout pas demander à quiconque l'autorisation (qu'ils soient dirigeants, coureurs symapthisants,.....) pour penser, c'est l'esprit de ce forum ou le "prêt à penser" est banni.

doubout

Messages : 184
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  poupoune le Sam 6 Avr - 10:48

k'ay pasé lé pèp, je lis avec bcp d'interets les commentaires, qui pr la plupart vont dans le bon sens, ceci dit, dans les structures que st les dn1, 2, 3, en fonction de leur projet et ambition st tenues d'avoir une equipe reserve, pr palier aux defections ou autres... il est vrai que tous les espoirs ne st pas tous talentueux, mais leur environnement, avec le travail, les efforts, sacrifices .... permet de passer un palier, ils ne deviendront pros, tous, mais auront le niveau pour suivre. Vous avez surement observer comme moi, qu'en fonction des regions, les clubs de DN2 et 3 st invités a des courses dignes de la DN1. Dc le debat de savoir si c'est mieux d'ntegrer une DN3 ou 2 selon moi, n'est pas le bon. Je parle de la gpe, sans chauvinisme, car c'est le cyclisme que je connais le mieux, mais je pense qu'on peut etendre la reflexion aux autres dom. NOS courses st animées par l'esprit de "franc tireurs", tout le monde veut gagner, jusque la, tout est normal, mais, la, ou il y a le hic, c'est que ce n'est pas forcement les meilleurs qui gagnent( exeption fte pour certains...), nos coureurs aiment musarder a 37, 38 de moy. sur une course dans le plat sur 140km en cours de saison, des lors que des invités emmenent un ryhme de 42, 44 ou +,ce qu'ils font a longueur d'année, nos coureurs st a la traine, exceptés, quelques uns, tels carene, ruffine, blondin...en plus il faut qu'ils soient en condition optimale. Nos equipes ne st pas homogenes, il y a une grande disparite entre les coureurs, incapable sur 6 coureurs de terminer au moins a 4 dans un peloton( en dehors d'incidents, autres...) sur le plat, alors qu'on connait leur aversion pour la montagne. N'avez vous pas encore remarquer, lors du tr de gwada, si un coureur invité(DN1...) demare dans les 20derniers km, mm avec une dizaine de locaux derriere, ils ne font pas la jonction, au contraire, pourquoi?parcqu' ils n'ont pas l'habitude de ryhme soutenu, ils ne savent pas boucher le trou, manque de puissance

poupoune

Messages : 214
Date d'inscription : 04/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  poupoune le Sam 6 Avr - 11:42

suite, sans leur faire injure, bcp de nos dirigeants avec toute leur bonne volonté, leur sacrifices, fonctionnent et entretiennent cet esprit de "KOKANGNè" qui existe dans nos courses par extension chez nous. Le "gagner" a tout prix predomine, peu importe la moyenne. IL y a quelques années de cela, L'usl, le vcs, la jca, ne laissaient que des miettes, car la loyauté etait de meche avec effort, de surcroit, ces memes coureurs pouvaient nous representer a l'exterieur. Or, aujourd'hui nous avons bcp de jeunes qui st talentueux, mais pour une course d'un jour, courses a etapes ce n'est pas pour eux, quand au" CLM" n'en parlons pas, alors que nous avons un velodrome, il ne faut pas prendre mon commentaire pour une critique negative, simplement, j'essaie de mettre l'accent sur des faits qui sautent aux yeux, sur lesquels, il faut reflechir et apporter des solutions. Les volontés st la, dc on va y arriver.
Pour terminer, je pense que Cedric Eustache, en dehors des conditions climatiques, qui ne st pas non negligeables, l'apprends a ses depends, le rythme est elevé, on demare a 45,47 de moy, on fini a 42,43 ou + sur 150km au moins, pas de place pour les "tirs au flanc", en tout cas, je lui souhaite bonne chance pour sa preparation, car les mois passent vite, les echeances approchent. En ce qui concerne, Naranin et Matore, ils ne seront pas prets, mais comme par enchantement, vous verrez, ils seront au tr de gwada, l'essentiel c'est de participer, "ce n'est pas de moi" (j'espere me tromper)

poupoune

Messages : 214
Date d'inscription : 04/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  nini le Sam 6 Avr - 17:30

J'avais effectivement déjà posé la question à savoir s'il faut passer obligatoirement par la DN1 avant d'intégrer une équipe PRO, et la
réponse était claire en 3 lignes, il suffit de se reporter à la référence donnée.
J'ai également dit qu'il n'y a pas que 3 coureurs guadeloupéens sous contrat PRO, mais aussi Eugénio Sénnoaj
qui est dans l'équipe de Team Calvisson VTT.
Si on intègre la piste on peut ajouter Gregory Baugé et Olivia Montauban.
Les autres coureurs qui veulent arriver là, doivent vraiment beaucoup travailler.
Pour le moment, le réunionais Lorenzo Manzin et le tahitien KRAINER Taruia (Vendée U) qu'on oublie souvent, ont plus de
chance que les autres, pour passer PRO, vu que eux au moins ils terminent leur course même au mois de mars.
Je vois mal une équipe PRO engagée des coureurs qui ne supportent pas le froid.
Sénoaj sera en Martinique ce week-end sur une compétition "le Bikers cup" organisé sur 3 jours par le Madinina Bikers.


Dernière édition par nini le Sam 6 Avr - 17:36, édité 1 fois

nini

Messages : 210
Date d'inscription : 29/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  doubout le Sam 6 Avr - 17:31

Guadeloupe/Colombie - Guadeloupe/Guadeloupe

1) Guadeloupe/Colombie

Un jeune colombien de 23 ans Nairo-Alexander Quintana (retenez son nom) vient de remporter le tour du pays basque, course en 6 étapes classée dans l'UCI world Tour qui regroupe les plus belles courses au niveau professionnel. Course où figurait alberto contador qui se classe 10 ème du général et Tony martin.Ils sont 3 colombiens dans les 10 premiers du général, dont deux sur le podium. Ce coureur avait remporté il y a 3 ans le tour de l'avenir a seulement 20 ans. Il sera à suivre sur le tour de France si son équipe est invitée, il pourrait être l'une des surprises et l'une des attractions de ce tour. A noter que le premier français sur ce tour est 10ème.
A un autre niveau certes, les victoires d'Anzola en terre dominicaine et de Bernal en terre guadeloupéenne illustrent ce que j'avais déjà dit sur ce cyclisme. Non seulement il est de qualité, mais il est complet, il ne se cantonne plus à être performant en montagne (combien de nos coureurs peuvent rivaliser en contre la montre avec anzola sur le plat ?) de plus il est performant en tous lieux et pas seulement en amérique du sud.
On pourra toujours par quelques pseudo subtiles insinuations mettre en doute l"authenticité" des performances de ce cyclisme les faits sont là. A toutes règles il y a bien des exceptions, mais ce sont elles justement qui confirment la règle.
Quand on songe avec quelle humilité dans les propos les bernal (vainqueur de 4 tours de la guadeloupe quand même), anzola récent vainqueur de la vuelta independencia de la république dominicaine, ou sarmiento s'expriment (GP CANBT) et avec chacun un mot chaque fois à l'attention des jeunes cyclistes guadeloupéens exprimant leur souci de contribuer à leur essor, on mesure pas à quel point on est à un carrefour de deux grandes cultures cyclistes, l'europe de part les liens avec la france et la présence de coureurs métropolitains, et la culture sud américaine qui est l'autre grande culture cycliste au niveau mondial avec la présence des sud américains chez nous (pour combien de temps encore car les colombiens encore en activité chez nous hormis anzola sont quadragénaires et il n'y a plus de vénézueliens).

Autrement le progrès de notre cyclisme ne passe pas forcément et/ou seulement par le départ de nos jeunes espoirs en métropole au sein des DN (1, 2, 3 en fonction du goût des uns et des autres)) mais en également en se confrontant à ce cyclisme sud américain qui est à "notre porte".

A ce sujet l'ancien comité avait eu une bonne initiative en invitant une sélection junior de colombie au tour junior 2011.


2) Guadeloupe/Guadeloupe

Ne pas avoir de pétrole n'est pas condamnable en soi, mais ne pas avoir d'idée c'est autre chose. Exemple sidérant, le weekend dernier nous avions deux courses par étapes en même temps, l'une le GP CANBT réservée aux séniors, l'autre le GP Denis Manette réservée aux 3è et aux juniors. Et ce weekend il y a un trou, aucune course tant pour les séniors et les juniors. Et cela fait des semaines que cette situation est connue et en ligne même sur le site du comité.
Croyez vous qu'il y a quelqu'un au sein de notre cyclisme pour dire, Messieurs, pourquoi ne pas s'entendre avec l'organisateur du Denis Manette et le décaler à ce weekend et l'ouvrir également aux 1ères et 2èmes et demander à l'organisateur du GP CANBT d'ouvrir sa compétition aux juniors également.

Résultats :

- nous n'aurions pas eu de trou ni pour les séniors ni pour les juniors ce weekend. A titre de comparaison le trophée de la caraibe était également ouvert aux juniors, et le grand prix de sainte luce qui se court en deux étapes ce weekend est également ouvert aux juniors sur un parcours très vallonné. Le kilométrage des étapes du GP CANBT permettait de l'ouvrir aux juniors car les étapes faisaient moins de 120kms. Ni au comité (l'excuse de la période de transition actuelle n'est pas de mise), ni l'association des présidents de clubs n'a pris une telle initiative.
Et c'est là que c'est inquiétant, car sur des aménagements aussi évident à penser on ne perçoit pas de réactivité, dès lors on peut s'interroger ce que cela doit être sur des sujets plus pointus !!!!!!

- l'autre intérêt d'un tel aménagement aurait été de permettre aux juniors de connaître leur première course de la saison en montagne (la première étape du GP CANBT), or aucune cours en montagne ne figure au calendrier des juniors avant le départ du tour junior de la martinique.

doubout

Messages : 184
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  yelloman le Dim 7 Avr - 10:07

L'Armée de Terre n'a pas envoyé ces cadors au GP CANBT pour une raison simple, c'est qu'elle courait la 3ème manche de la coupe DN1, le Grand Prix de Vougy, remporté par Benoît SINNER de cette équipe de l'armée. Elle place 4 coureurs parmi les 12 premiers, autrement dit, ils ont l'habitude de dominer leur sujet.
Ils avaient envoyé un seul cador en la personne de Deletang Alexandre au GP CANBT et je pense que ça c'est vu.
La même chose était arrivée en 2012 pour le tour de la Guadeloupe qui se terminait le 12 août et une manche de coupe DN1 qui démarrait le 14 août.
Donc, il était difficile pour certaine équipe d'envoyer leur meilleur coureur.
On risque de tomber dans la même configuration en 2013, car une manche de DN1 est prévue le 13 août alors que le tour se termine le 11 août.
Ces clubs de DN1, DN2, ou DN3 ont aussi leur priorité.


Je suis encore étonné qu'on continue de comparer les coureurs antillais avec des coureurs qui n'ont comme seul travail: faire du vélo, même si ces derniers évoluent avec des amateurs. On voit toujours la conséquence, mais jamais la cause. J'ai déjà cité Turpin, Dumont, Anzola et d'autres avant eux.
Certains de ces coureurs antillais se réveillent à 4h00 du matin pour s'entraîner et ensuite entamer leur journée de travail (ou études)
Il est possible de mettre tout le monde sur le même pied d'égalité en mettant en place le semi-professionalisme et en obligeant certains à s'immiscer dans la formation des jeunes de leur club. C'est d'ailleurs ce qui à commencer à se faire, puisqu'on a tous relevé les propos de Sarmiento et de Nicolas Dumont à ce sujet. Est-ce un effet "motion 5+1" aussi négative soit-elle? Comme quoi...

Il existe un paradoxe qui consiste à inviter des équipes PRO continentales au tour de la Guadeloupe et de s'étonner ensuite qu'on n'arrive pas à les suivre aussi bien sur le plat que dans la montagne. Les clubs doivent se structurer (et je ne parle pas forcément de beau site internet) et mettre
des programmes d'entraînements en place. Il faut dégager du temps toute l'année aux staffs et aux coureurs.
Il ne faut pas baisser le curseur mais le réhausser, donc c'est côté guadeloupéen qu'il faut ajuster.

S'il n'y a plus de trentenaires qui donnent des résultats dans le peloton, là où on donne généralement son meilleur rendement, le travail en est la cause.

J'ai lu l'interview de Jules Trésor dans France-Antilles en 2010, lien donner par sentann qui mettait l'accent sur le dopage,
et qu'il ne fallait pas écarter d'un revers de la main, pour beaucoup d'autres raisons.
Jules Trésor dit qu'il passait beaucoup de temps sur le vélodrome pour préparer sa saison. Aujourd'hui, ce vélodrome est
sous-utilisé. Ce complexe qui a coûté cher peut apporter beaucoup, en plus de la sécurité, au vu de ces nombreux accidents de la route dont
sont victime les coureurs.
Il dit également qu'il a commencé à chercher du travail à 27 ans, chose impensable aujourd'hui,
il se consacrait à 100% au vélo, et au vu de ces résultats de l'époque, je peux dire que dégager du temps pour s'entraîner est important.
D'ou la proposition d'instituer un système semi PRO avec un partenariat public-privé, car Jules Trésor était à cette époque
dans la même situation que les Turpin, Dumont et Anzola d'aujourd'hui.


Il y a moyen de faire quelque chose, car la volonté est là, les sponsors seront toujours là, tant qu'il y aura du public.
Il faut passer un palier, et faire évoluer les choses, du boulot en perspective pour le futur comité.

Autre chose, il ne peut pas y avoir de junior au GP CANBT car l'objectif de l'organisateur est de faire classer l'épreuve par l'UCI. Donc, il fallait donner quelques signes à l'UCI dès cette année.

source1 (rappel):http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/sports/jules-tresor-entraineur-des-selections-jeunes-et-du-vcs-la-victoire-peut
-parfois-changer-les-hommes-pas-moi-21-04-2010-75934.php

source2:http://www.directvelo.com/actualite/25214-grand-prix-de-vougy-classement.html









yelloman

Messages : 151
Date d'inscription : 12/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  doubout le Dim 7 Avr - 12:19

l'UCI, ou le miroir du pragmatisme


C'est un peu le mot à la mode, pour info pour qu'une compétition puisse avoir la label UCI il faut qu'elle accueille au moins 5 équipes étrangères (cf paragraphe 2.1.003 du règlement de l'UCI). sur le dernier GP CANBT il n'y avait qu'une équipe étrangère le canada, et encore ils ne sont venus qu'à quatre et n'ont pas tous terminé, et dire sur un mode sérieux que c'est ainsi que l'on va donner des "gages" à l'UCI !!!!!!

Non sérieusement rien ne justifie dans tous les cas dans le contexte actuel du cyclisme guadeloupéen le gaspillage de ressources que représente l'organisation simultanée de deux courses par étapes alors que la saison connaît des trous faute d' organisation de course. Le prétexte de la motion était paraît il de faire la promotion de la jeunesse, et une année après on vient nous expliquer que les juniors ne peuvent être intégrés au GP CANBT au motif qu'on souhaite voir cette épreuve être inscrite à l'UCI, avec pour conséquence l'obligation d'inviter pour le coup 5 équipes étrangères, et ne pas permettre à nos juniors d'y participer, où est la logique par rapport à l'objectif énoncé ?

Cet exemple est d'une pédagogie exemplaire des maux de notre cyclisme qui souffre d'un manque de pragmatisme. Le trophée de la caraibe est une compétition difficile avec des invitées de qualité sans être classée UCI y profite à sa jeunesse puisque les juniors peuvent y participer, dans le temps le GP de la Banane compétition à étape la plus dure qui ait existé en guadeloupe du tour, course à étape en montagne ne relevait pas du classement UCI et pourtant on y trouvait régulièrement et en même temps une sélection de colombie, du vénézuela, d'espagne.
Autrement dit vaux mieux 4 équipes comme l'armée de terre pour donner un cachet au GP CANBT que 5 équipes comme celle du canada, donc pas besoin d'un classement UCI, tout en eprmettant d'intégrer nos juniors à cette intéressante compétition.

On ne peut pas dénoncer la pratique qui consiste a inviter des équipes pro continentales au tour de la guadeloupe qu'autorise son classement UCI, et pour le GP CANBT qui n'est même classé UCI se ranger derrière les ambitions prétendues du président de l'USL qui par cette seule ambition ne permettrait la participation de nos juniors, où est l'effet motion?

Or UCI il y a un salut possible, et on peut faire une compétition de qualité avec des équipes invitées qui ne sont pas en grande partie étrangères (cahier des charges de l'UCI) tout en y intégrant nos jeunes, c'est cela selon moi le B A BA, du pragmatisme à avoir dans l'état actuel de notre cyclisme et de ses difficultés financières.

Epreuve pratique : Pour le GP CANBT 2014, au lieu d'engloutir des sommes et inviter 5 équipes étrangères aux qualités et performances incertaines (cf l'exemple du canada cette année) pourquoi, ne pas inviter par exemple l'armée de terre qui a prouvé sa valeur, la sélection de colombie, du vénézuela. Cela ne fait que 3 équipes invitées dont deux étrangères, donc on aura pas le label UCI mais et alors oùest le problème ??? Et en plus cerise sur le gâteau on pourra intégrer nos juniors.

Comble de l'ironie l'ex professionnel turpin court en guadeloupe, mais ce sont les juniors martiniquais qui ont eu le loisir de le cotôyer en compétition sur une course de 4 étapes (trophée de la caraïbe) là où nos propres juniors n'ont pas eu l'occasion de le faire faute de pragmatisme dans le classement de nos courses (en termes de catégorie). C'est ce même pragmatisme qui selon moi a motivé cédric eustache dont le palmarès est bien plus éloquent (2ème du tour de martinique et 5ème du tour de guadeloupe donc raisonnablement il avait a priori comme les autres la faculté de se trouver une dn1), que nos deux jeunes qui ont choisi directement une dn1, lui une dn2 se garantissant de façon plus évidente une place de titulaire pour courir les grandes courses du weekend y compris et surtout celles où sont présents les coureurs de dn1, car c'est bien de s'entraîner avec des dn1 mais c'est encore mieux de les cotôyer sur les courses du weekend et cela les coureurs des équipes de dn2 peuvent le faire facilement.


doubout

Messages : 184
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  madiana le Dim 7 Avr - 12:43

Si je comprends bien, vous traiter Cédric Eustache de tir au flanc, alors que c'est lui a beaucoup œuvré pour la victoire Boris Carène au tour de la Guadeloupe 2011.
Même s'il a encore abandonné au tour du Charolais, il reste une valeur certaine du cyclisme antillais.

madiana

Messages : 44
Date d'inscription : 24/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  yelloman le Lun 8 Avr - 11:05

Je suis à 100% pour les compétitions référencés par l'UCI, donc avec un commissaire mandaté.
Si certains, n'ont pas ou ont perdu leur label UCI, c'est leur problème.
Je n'arrête pas de lire qu'ils font mieux que la Guadeloupe, mais constate que sur leur sol, n'existe aucune compétition de cet ordre, au vu du calendrier 2013.
Reste à choisir les équipes à inviter pour qu'ils puissent donner le change aux équipes locales.
Sachant que si on invite une bonne ou une mauvaise équipe venant d'un même pays, le coût sera sensiblement le même. Donc, autant choisir de bonnes équipes.
Comme j'écrivais il y a quelques jours, les collectivités et communautés d'agglo ont pris le relais des communes.
On peut créer si la volonté est là, plusieurs compétitions équivalent au GP CANBT et référencé UCI, dans le nord Grande-Terre,le sud Basse-Terre, et Marie-Galante.
L'UVMG aurait dû d'ailleurs faire une demande depuis longtemps en ce sens. Les démarches de l'USL pourront certainement leur servir.
Dans ces cas là, les juniors ne peuvent pas y prendre part. Il faut savoir ce qu'on veut.

Par ailleurs, le conseil régional de la Guadeloupe a fait son bilan 2012 et que voit-on?
Un excédent budgétaire de 14 millions d'euros, sachant que cette collectivité doit la somme de 300 000 euros au comité cycliste.
Je crois qu'il n'y a pas de quoi se flatter, quand des organismes, entreprises, associations attendent une subvention pour pouvoir fonctionner.
Faire sa pub à chaque tour de la Guadeloupe et ne pas honorer ces créances, c'est se moquer du monde.
J'espère que le prochain président de comité, dont l'élection est prévue ce jour, leur demandera rapidement de payer cette somme de façon à partir de bon pied.

Autre chose, Max Macambou a déclaré sur RCI Martinique qu'il reviendra dans le vélo au GwadaBikers 118 si l'élection de ce soir se déroule bien.
Il a confirmé un rapprochement avec le RMB (Remire Montjoly Bike) de la Guyane, tout en disant qu'il poursuivra l'année sabbatique qu'il a commencée (sic).

yelloman

Messages : 151
Date d'inscription : 12/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ELECTIONS

Message  KARL971 le Lun 8 Avr - 11:27

Ce soir enfin le grand soir !
soir d élections,
Dans quelle athmosphère ?

Soir avant un jour nouveau, c est ce que le monde du cyclisme souhaite....surement

KARL971

Messages : 145
Date d'inscription : 03/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  sentann le Lun 8 Avr - 16:08

Voici le résultat de la classique Redon-Redon avec des coureurs qui ont couru le GP CANBT
et d'autres coureurs connus chez nous.
Willy Roseau annoncé au départ n'est pas à l'arrivée.

Classement :
1 DESRIAC LOIC ROUBAIX-LILLE METROPOLE les 159,5 km en 03h52'03'' (moy. 41.24 km/h)
2 TEGUEL ERWAN TEAM U NANTES ATLANTIQUE
3 DELAPLACE CEDRIC SOJASUN ESPOIR
4 MICHEL GWENOLE VC QUINTIN
11 DELETANG ALEXANDRE 1ESP ARMEE DE TERRE
21 ROUSSEAU JAYSON ARMEE DE TERRE
31 MANZIN LORENZO TEAM U NANTES ATLANTIQUE
45 VERRIER JOSEPH SOJASUN ESPOIR
55 LE FRANCOIS OLIVIER ARMEE DE TERRE
58 PIRY CHRISTOPHER ARMEE DE TERRE

Voici quelques résultats de La 7ième édition de la Bikers Cup (VTT) organisé par le Madinina Bikers, il y avait 2 compétitions organisés
ce week-end en Martinique.

Classement général final du scratch hommes:
1-Eugenio sennoaj ASSF - Guadeloupe
2-Jean jacques Kenny ASSF
3-Arcade Hervé MB

Junior
1-Florian Seveur MB,
2-Krystan Zozime MB,
3-Morman Matthias ASSF

Masters
1-Frank Sartori (ASC Vetiver - Guadeloupe)
2-Richard Asselin de Beauville (MB)
3-Serge Lagin (Fewoss)



sentann

Messages : 147
Date d'inscription : 31/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  karapat le Mar 9 Avr - 10:30

Le nouveau président du comité s'appelle Philibert Mouëza, seul en lice, car l'autre liste a été invalidée. Il est élu avec 82 voix sur 83.
On va le laisser prendre place et voir comment il travail et s'il y a du nouveau en perspective.
Mais, ce monsieur n'a pas bonne réputation. Ce n'est pas le genre à travailler bénévolement.
On lui reproche dans ses intentions, de vouloir tiré la couverture à lui ou plutôt à son entreprise.

karapat

Messages : 143
Date d'inscription : 22/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trophée de la Caraïbe, GP CANBT, Denis Manette, GP du Conseil Général,...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum